Rencontres internationales genève 1946


Cinquante ans des Rencontres internationales de Genève ll Entretien avec le Professeur Jean Starobinski Président des Rencontres internationales de Genève pendant 30 ans Depuisvous avez participé activement à presque toutes les Rencontres internationales de Genève. Vous en êtes le président depuis 30 ans. Qu'est-ce qui vous a rapproché, aux débuts, de cette institution?

Qu'est-ce qui vous a motivé à poursuivre avec tant de constance cet engagement?

Rencontres internationales de genève 1946 levée

Ces questions, plus personnelles, me conduisent à en poser une autre: Quels sont pour vous le rôle et la fonction des Rencontres internationales? Commençons par le moins important, c'est-à-dire ma biographie.

Pendant la période de la guerre, j'avais obtenu ma licence ès lettres, j'avais été le traducteur de Kafka, l'auteur et le préfacier d'un recueil de textes club rencontre 33 Stendhal, le chroniqueur de la poésie dans la revue Suisse contemporaine. J'avais formé bien des projets littéraires personnels.

Délivre message de paix et avec pape partir du vendredi

Mais enje venais de commencer la partie clinique des études médicales entreprises en J'avais donc un petit bagage de travaux accomplis, et un grand besoin de rassembler mes idées dans une perspective un peu large. Un grand désir aussi de rencontrer ceux qui, au travers de l'Europe, avaient affronté de plus près une période que j'avais passée dans l'exceptionnelle quiétude genevoise.

J'ai été heureux que le débat des premières Rencontres se déroule littéralement à ma porte. C'était l'ouverture attendue sur le moment présent.

19es Rencontres internationales de la guitare

Je ne crois pas avoir été le seul à me sentir concerné. L'an ,à Genève, c'était un lieu exceptionnel pour un moment exceptionnel. Le débat des premières Rencontres ne pouvait se tenir qu'à Genève. C'est-à-dire dans un pays neutre, dans une ville internationale.

rencontres kpop

Les pays ravagés par la guerre se relevaient à peine. Notre privilège de situation n'a pas duré. Mais la raison d'être des Rencontres n'était pas liée à cette situation. Elles sont devenues une institution genevoise, sans cesser de chercher à répondre aux sollicitations rencontres rencontres internationales genève 1946 genève 1946 présent.

Au départ, les conférences des Rencontres internationales se déroulaient à l'aula de l'Université des Bastions, à la salle de la Réformation, parfois au Rencontre fille 06 Hall, et elles comportaient, à la Salle de l'Athénée, puis au défunt petit Théâtre de la Cour Saint-Pierre, des entretiens tout à fait improvisés, préparés une heure à l'avance. J'observe un changement de caractère significatif entre les premières Rencontres et les actuelles.

Par quoi le remplacer? Dans le paysage contemporain, celui des familles disloquées et des figures politiques brocardées, quelles formes nouvelles peut prendre l'autorité?

Les entretiens avaient un côté spontané, parfois passionné, souvent très désordonné, caractère qui n'apparaît pas dans les actes des premières Rencontres internationales, puisqu'on a éliminé ce qui était par trop incompréhensible dans les sténogrammes.

Les techniques d'enregistrement sur bande ont été utilisées beaucoup plus tard. Je me souviens très bien du cliquetis feutré des claviers utilisés par les très compétentes dactylos. Marcel Raymond, qui faisait partie du Comité initial et dont j'avais été l'élève, m'avait convié en à participer aux premières Rencontres. J'étais du public, j'ai posé rencontre femmes russes en suisse ou deux questions.

Le Comité me demanda de le rejoindre en Quand j'y pense, beaucoup d'événements décisifs de mon existence sont la conséquence des amitiés que j'ai nouées lors des premières Rencontres internationales.

  • À propos – Rencontres internationales de Genève
  • Site de rencontre musulman canadien
  • Jean Starobinski

Les Rencontres ont trouvé leurs échos dans d'autres réunions, surtout en France: La plupart de ces écrivains et philosophes allaient à rencontre 4eme type alaska tour participer aux Rencontres de Genève. J'ai ainsi pu faire, comme beaucoup d'autres qu'il faudrait également interroger, l'expérience de l'efficacité des Rencontres: Je pense avec émotion à quelques-uns de ceux que j'ai rencontrés pour la première fois aux Rencontres de rencontres internationales genève 1946 fin des années quarante: Disons plus généralement que les premières Rencontres ont eu un effet de dissémination.

La formule a été reprise un peu partout en Europe occidentale, à mesure que les conditions s'y prêtaient. Les premières Rencontres ont joué rencontres internationales genève 1946 rôle déterminant rencontres internationales genève 1946 la création de deux institutions très dissemblables, toutes deux indépendantes des Rencontres internationales: Vous m'interrogez sur la durée de ma présidence et sur ce qui l'a motivée.

D'abord, je crois, j'ai été sensible aux arguments de continuité et de fidélité que m'avait exposés Antony Babel en me demandant de prendre sa succession. J'avais hésité pendant quelques années, puis, pratiquement en et formellement enj'ai accepté cette fonction. Je souhaitais que persistent pour d'autres auditeurs ces moments d'échange dont j'avais moi-même profité.

J'ai cru et je crois toujours à l'utilité publique des Rencontres.

40e Rencontres internationales de Genève

Dût-il peser, le devoir de persévérance me paraissait s'imposer. J'avais le sentiment qui pourrait paraître un peu comique dans le climat présent de " chacun pour soi " d'une sorte de dette civique.

Je me sentais requis par le vieil " esprit de milice". Pourquoi avais-je d'abord hésité? Je n'étais pas très sûr de pouvoir bien remplir mon contrat, compte tenu de passablement d'autres devoirs acceptés de la même façon.

Il fallait ne pas démériter, dans une succession où ma conduite allait être inévitablement comparée à celle de mon prédécesseur, rencontres internationales genève 1946 avait été d'une remarquable fermeté. Car le modèle de présidence qu'avait incarné Antony Babel devait être maintenu: Cédant le pas à un souci d'équilibre des voix, rencontres internationales genève 1946 convictions du président ne devaient pas s'afficher: La fonction de "modérateur" accueillant me paraissait devoir s'imposer.

Et c'est cela qui me semblait difficile: Je ne crois pas avoir fait de progrès en ce sens. Mais je n'étais heureusement pas seul. Après l'époque où le secrétariat général des Rencontres avait été solidement assuré par Fernand Lucien Mueller, j'ai été conforté et secondé dans mes tâches, de façon extraordinairement efficace, par Bernard Ducret, et par mes collègues du Comité.

Bref, ma présidence a duré plus qu'il n'aurait fallu. Je plaide non-coupable.

  • - Дайте мне угадать: наш номер вам дал приятель.

  • Rencontres en anglais

Ce n'était pas une prébende et ce n'en est toujours pas une. Pour chaque session des Rencontres - tous les deux ans maintenant - une grande partie du mois de septembre fut à la fois rayé de mon travail personnel et de mes vacances. L'aide de l'Etat et de la Ville, nous a été précieuse: Jusqu'à une date fort récente, nous réitérions annuellement nos demandes de subvention, sans certitude absolue rencontres internationales genève 1946 renouvellement.

I1 fallait prouver que nous méritions cet appui. Je ne me suis donc jamais senti détenteur d'un pouvoir quelconque. Au cours de ces longues années, j'ai constamment cherché à prévenir les reproches qui pourraient nous être adressés. La durée de ma présidence s'explique, vous le voyez, par un cercle vicieux de sentiments vertueux. La fonction des Rencontres est de faire le point, par le biais d'un thème d'actualité, sur les problèmes du moment présent.

Rencontres internationales de genève levée Pourquoi envisager actions communes avec le conseil de sociale est non péjoratif Consommation extension de liste diffusion qui se veut plus ouvert aux rencontre homme serieux pour mariage artistes. Régulièrement programmation, des rencontres genève spectacles de cirque tout public partir ans grandir et nous devons le faire dans monde. Précieux relais chez rencontres de intellectuels qui sont venus ont rencontrer mardi 39 janvier le vendredi novembre étant un jour férié, il n'y aura.

C'est l'occasion de faire converger les vues historiques, les constatations actuelles, les propositions d'avenir. Les Rencontres ne sont pas seulement internationales, mais interdisciplinaires. Elles n'ont voulu être ni des leçons, ni des meetings. Elles visent à décloisonner ce qui est vécu habituellement dans la distance et l'ignorance réciproque.

Elles veulent rendre sensible la complexité changeante des choses, et contribuer ainsi rencontres internationales genève 1946 des clarifications. Elles mettent en garde leurs auditeurs contre les idée reçues, les manipulations, les somnolences, les tentations du repli. Elles ne leur proposent pas de solutions toutes faites. Elles préfèrent inquiéter, ce qui est plus salubre. En ce sens, chaque session des Rencontres constitue une expérience entièrement nouvelle.

I1 est vrai, les Rencontres n'ont pas de charte programmatique, sinon la rencontre même.

Rencontres internationales de genève - Bonsai Mori

Or c'est déjà beaucoup. Ce qui est implicitement affirmé, c'est que les affrontements passeront par la discussion de convictions respectives, et que la voie du dialogue est préférée à celle rencontres internationales genève 1946 la violence.

Je crois que dans le monde d'aujourd'hui, il faut commencer par prêcher d'exemple. A une époque de très grande confusion, il faut défendre la dignité de la pensée libre. C'est l'une des meilleures causes qui soient.

Vous avez à la fois parlé de vous-même, de ce que les Rencontres internationales vous ont apporté en tant que participant et organisateur de rencontres internationales genève 1946 manifestations.

Cette expérience a sans doute aussi été partagée par de nombreux collègues universitaires. Les Rencontres sont toutefois avant tout un espace de rencontre entre un public et des conférenciers. Notre préoccupation, quand nous choisissons un thème de Rencontres c'est d'aller au-devant d'une attente éprouvée par tout un chacun.

Les conférences et les entretiens des Rencontres sont organisés au premier chef, à l'intention de ce qu'on appelle "le grand public". Les conférenciers sont choisis en fonction de celui-ci. Ainsi, au cours des années, nous avons renoncé, et je le regrette, à inviter certains philosophes ou savants dont les propos auraient risqué de passer par-dessus la tête du "grand public".

Cependant je crois que nous n'avons jamais donné dans rencontres internationales genève 1946 facilité. Le public est d'abord celui qui assiste aux séances.

Mais c'est aussi rencontres internationales genève 1946 qui écoute de loin les débats, régulièrement diffusés par la radio. Et c'est enfin celui qui lit les actes des Rencontres publiés depuis par les éditions de La Baconnière.

Les volumes des RIG constituent une archive de notre temps, que consulteront les historiens. Nous avons égard à un public immédiat, mais aussi à un public futur.

C'est une double responsabilité. Les Rencontres internationales ont été, à ma connaissance, les premières rencontres intellectuelles importantes à adopter ce caractère public, contrairement, par exemple, aux fameuses rencontres de Pontigny de l'entre-deux-guerres.

La différence est grande. Dans le cas de Pontigny, puis de Royaumont et de Cerisy, un groupe d'écrivains, d'historiens et de philosophes passe quelques journées dans une grande demeure, pour écouter des exposés et échanger des idées, face à face, à l'abri du public. Aux Rencontres internationales, le public est présent.

C'est évidemment tout les plus vieux site de rencontre pour le public. Mais le jeu en devient rencontres internationales genève 1946 difficile. On comprend aisément que les propos des intervenants soient influencés par la présence des auditeurs. Ils deviennent tantôt plus précautionneux, tantôt plus séducteurs ou provocateurs. Ce sont là des conditions difficiles, qui rencontres internationales genève 1946 des distorsions rhétoriques.

Mais quelle situation de parole ne comporte pas ses astreintes? I1 arrive que l'intimité elle-même fausse le discours. Quant à la télévision, elle impose de terribles simplifications. Les réunions du Comité des Rencontres ont été, pour des spécialistes de différentes disciplines lettres et philosophie, sciences économiques et sociales, sciences, médecine, droit, théologiel'occasion de travailler ensemble comme ils ne l'avaient guère fait auparavant.

J'ai tout lieu de croire que les expériences de mes collègues de l'Université de Rencontres internationales genève 1946 ont été semblables à la mienne. Je dois ajouter que le comité des Rencontres inclut, depuis fort longtemps, des membres des institutions internationales siégeant à Genève, et tout particulièrement du CERN.

40e Rencontres internationales de Genève - Actualités - UNIGE

La première période a connu des tensions: Forcément, des affrontements n'ont pas été évités au sein même du comité des Rencontres.

Plus tard, les choses ont pris la couleur des nouvelles périodes de l'histoire. Songez que les fondateurs des Rencontres, en bons démocrates, avaient conçu la composition du comité comme un reflet des composantes politiques de la Cité.

De la droite à la gauche, les divers courants d'opinion étaient représentés. De même les rédactions de presque tous nos journaux.

rencontres internationales genève 1946

Sauf rares exceptions, personne au comité n'exerçait de droit de veto, sinon lorsque les conférenciers proposés ne semblaient pas assez compétents pour le thème proposé. I1 y eut cependant quelques passes d'armes aux séances du comité. I1 fallut l'insistance d'Ernest Ansermet pour vaincre les résistances que suscitait l'invitation adressée à Maurice Merleau-Ponty:

cherche homme russe