Code de déontologie

L’Association A.A.C.S. (Association pour l’Aide et le Conseil aux Seniors) dans sa vocation sociale, oeuvre pour l’intérêt général et à travers ce code de déontologie fixe les règles d’un fonctionnement étique.
La déontologie affirme que le bénéficiaire est une personne, quelles que soient sa situation, son état de santé physique, son niveau d’intégration sociale, son origine ethnique, et érige en principes, en application de la loi du 2 janvier 2002 et de la charte des droits et libertés de la personne accueillie et du règlement de fonctionnement.

Une attitude générale de respect impliquant
  • Réserve et discrétion, pour tout membre de l’Association et à tout moment de la prestation du service et ce même une fois l’intervention suspendue ou arrêtée.
    Les membres de l’association s’engagent à ne divulguer à des tiers sous aucun prétexte les éléments concernant le bénéficiaire sans une demande préalable du bénéficiaire ou de son représentant légal ou des autorités compétentes. (Ex : parler de la situation du bénéficiaire au voisin, aux autres bénéficiaires etc.)
  • Respect de l’article 2 du règlement de fonctionnement qui énumère les droits des personnes accueillies notamment : 
    • Le respect de la personne, de ses droits fondamentaux, en ayant une attitude de courtoisie et de politesse.
    • Le respect des liens familiaux, ne se substituant en aucun cas à eux.
    • Le respect de sa culture et de son choix de vie, en ne portant aucun jugement.
    • Le respect de son autonomie, en lui laissant la liberté de circuler et de disposer de ses biens.
    • Le respect de sa vie privée et de son intimité, en ne pausant aucune question indiscrète, en respectant l’intimité de ses courriers personnels ainsi que de ses conversations privées.
Une intervention « individualisée »

Selon une approche globale de la personne aidée et un principe d’ajustement continu de la prestation aux besoins et attentes de la personne aidée.

Pour offrir en permanence un service adapté à la demande du bénéficiaire, l’Association s’engage à veiller à une évaluation régulière des besoins  et à proposer une offre élaborée avec la collaboration du bénéficiaire et /ou son représentant légal et à assurer, si nécessaire, une approche coordonnée avec d’autres entités, d’autres professionnels.
Elle assure ainsi la transparence de son action pour le bénéficiaire. Dans tous les cas elle veillera à limiter son offre à leurs besoins.

L’Association est attentive aux problèmes de maltraitance, aux situations pouvant mettre en danger physique ou psychologique les personnes aidées. Elle veille à la prévention de ces situations, et réalise un signalement, lorsque nécessaire, selon des dispositions prévues et communiquées, auprès des organismes ou autorités ayant compétence pour recevoir ces informations.
Une relation triangulaire qui protège tant le bénéficiaire que l’intervenant(e).

Il s’agit de la relation entre la personne qui bénéficient du service, celle qui réalise la prestation et un « référent » qui représente l’Association.

Le caractère triangulaire de cette relation assure plusieurs fonctions :

  • Une fonction de protection du bénéficiaire, par le référent, face à d’éventuelles pratiques abusives, ou non satisfaisantes ainsi que sur le respect des droits ci-dessus énoncés.
  • Une fonction de protection de l’intervenant(e) dans le cadre de son intervention, en l’aidant à distinguer une relation professionnelle d’une relation interpersonnelle, à maintenir une juste distance professionnelle et à éviter autant une relation excessivement centrée sur l’affectivité qu’une relation trop indifférente, excessivement centrée sur la technicité.

    Ainsi par exemple, le référent veillera à ce que l’intervenante ne donne pas son numéro de téléphone personnel aux bénéficiaires, et ne parle pas de sa vie privée (problèmes familiaux etc.).
  • Une fonction de protection de l’intervenant(e) en veillant au respect de ses droits fondamentaux en tant que personne (ex : discrimination raciale sociale, culturel, etc.).
  • Une fonction pour le référent d’être l’interlocuteur privilégié entre le bénéficiaire et l’intervenant(e) afin d’assurer un service de qualité dans le respect de chacun.

La Direction s’engage à soutenir les référents dans cette démarche.

Haut de page